Eventail "Les marchands levantins"


21/04/2020 - Eventail Les marchands levantins

Europe, vers 1760-1770 (?). Eventail plié. Monture squelette. Nacre sculptée, repercée, gravée et dorée. Rivure en argent, œil en nacre. Feuille en peau doublée de papier, peinte (gouache) et dorée. H. 26 cm, L. 48 cm. Inv. 2017.15.3.

Cet éventail n'a rien de chinois mais la nacre qui le compose a pu être importée par la Compagnie des Indes depuis son comptoir de Canton. Elle est délicatement et richement sculptée au niveau des brins de huit médaillons. Les six petits accueillent des bustes de femmes, les deux grands, un couple. Sous ces deux derniers deux bergers gardent leurs moutons.

La feuille représente un port dans lequel s'affairent marchands et marins. Une caravane avance vers le port, deux chameaux équipés de riches dais abritent des hôtes de marque. Un couple accompagné d'un jeune enfant coiffé d'un turban à aigrette déambule nonchalamment. Les coiffures à turbans, les vêtements et surtout les motifs de croissants ottomans qui somment les dais et les mâts de bateaux permettent de situer la scène dans un port du Levant.

La Méditerranée a été pour les Européens la première voie maritime naturelle qui ouvrait sur les richesses de l'Orient. Elle était directement connectée aux échelles du Levant, ces villes du Moyen-Orient situées sur le littoral méditerranéen, point d'aboutissement des mythiques routes terrestres de la soie. Par les accords de capitulation signés par François Ier et le sultan Soliman en 1528, la France est la première puissance à obtenir des privilèges commerciaux autorisant ses navires à commercer librement dans les eaux ottomanes. L'arrivée des Portugais en Inde, à la fin du 15e siècle par la route maritime du Cap de Bonne-Espérance, ouvre une seconde voie marchande vers l'Asie, émancipant les Européens de nombreux intermédiaires, levantins et italiens au premier chef.

© B. Nicolas, F. Georges, Musée de la Compagnie des Indes


 

© 2018 - site officiel du Musée de la Compagnie des Indes de Lorient

Retour en haut