Eventail en ivoire


1/06/2020 - Eventail en ivoire

Chine, ateliers de Canton (?), province du Guangdong. Dynastie Qing, règne de Qianlong (1736-1795), vers 1780 (?). Eventail brisé. Ivoire découpé repercé, rivure en métal. H. 18cm, L. 32 cm. Inv. 2011.4.2. Acquis avec l'aide du FRAM.

Les éventails présentant un cartouche ou « bouclier » indiquent clairement qu'ils sont dévolus à l'export. Ici, le cartel d'attente est resté vierge de toute peinture. Cet éventail permet de voir l'état dans lequel ces objets étaient proposés à la vente à Canton. L'acheteur pouvait, in situ, solliciter une peinture de son choix, parmi certains modèles où dominent les représentations de pagodes comme celle de Nankin, ou alors emporter l'éventail en Europe pour qu'il y soit peint.

Le repercé de l'éventail forme une fine grille losangée rythmée par deux grands motifs circulaires et le cartel en forme de bouclier. Le sommet des brins est repercé d'un motif récurrent des années 1780-1790, identifié par les uns comme un chrysanthème et par les autres, un soleil. Le panache offre lui aussi une ornementation en relief de roses sur fond de feuilles, commune à de nombreux éventails d'exportation.

© B. Nicolas, musée de la Compagnie des Indes.


 

© 2018 - site officiel du Musée de la Compagnie des Indes de Lorient

Retour en haut